عربية Le Festival | Le mot de la Ministre | Le Comité | Presse | Editions Précédentes | Contact  
 
Le Mot de la Commissaire
creation feminine algerie
La Broderie
festival feminin
Le Programme
Galerie Photos
Vidéos
creation algerie femme
Revue de Presse
tissage algerie
Liens
tissage algerie
Nos Partenaires
tissage algerie
< Retour à l'accueil

ENTENDRE, REFLECHIR, DISCUTER

Tremplin de promotion des créations féminines qu’il s’attache à mettre en valeur par tous les supports possibles, le Festival se veut également un lieu d’échanges et de réflexion sur les disciplines et les conditions d’exercice des femmes créatrices.

Pour cette deuxième édition, centrée sur le patrimoine et la pratique de la Broderie dans notre pays, plusieurs conférences permettront de mieux connaître cet art et d’en discuter avec les spécialistes et praticiennes.

Par ailleurs, la venue exceptionnelle de brodeuses du Burkina Faso, d’Italie et de Turquie, offrira sans doute aux tenantes de cet art en Algérie l’occasion d’échanges passionnants.

 
L’art du mejboud, broderie d’or et de lumière
Par Madame Kadri-Chekchak
Maîtresse-brodeuse depuis 32 ans
De toutes les techniques de la broderie en Algérie, le mejboud est sans doute l’un des plus prestigieux. Son succès constant auprès de la gente féminine a permis d’en conserver la pratique mais aussi de la développer. Considéré souvent comme l’ornement idéal des tenues de cérémonies, son éclat va jusqu’à concurrencer les bijoux arborés.

Son travail minutieux et exigeant au fil d’or ou d’argent, exprime pleinement les motifs les plus complexes. A partir de sa riche expérience, fondée sur les standards authentiques de la tradition de la broderie en Algérie, la conférencière se propose d’abord de livrer un témoignage vivant.


> Voir les Photos Samedi 28 Mai à 15 h
 
WORKSHOP
Comment accompagner le développement de la Broderie ? 

Pratique artistique, la Broderie est aussi une activité économique. Elle a constitué, notamment dans les périodes difficiles de l’histoire, un complément de revenus par lequel les femmes soutenaient leurs foyers et, pour de nombreuses autres, confrontées à la précarité, un moyen digne d’assurer leur autonomie. En tant qu’activité, elle nécessite un approvisionnement en matériaux et outils et un accompagnement de l’environnement économique et institutionnel. C’est l’objet de cette rencontre entre des brodeuses et des importateurs, des industriels du textile et des représentants de la Chambre des Métiers d’Alger. 
Samedi 28 mai à 16 h.
 
Le chas et la souris, de la broderie au design
Par Henia Zazoua
Artiste contemporaine et designer
Les brodeuses traditionnelles ont réussi à conserver jusqu’à nos jours un héritage immémorial. Au XXe siècle, des passerelles ont commencé à être jetées entre cette discipline, l’art contemporain et le design.

La conférencière se propose de présenter des expériences représentatives de ce rapprochement entre la broderie ancestrale et des expressions contemporaines. Il existe plusieurs cas de figure : celui des brodeurs s’engageant dans le design, celui des designers travaillant avec des brodeurs, celui, classique, des grands couturiers qui utilisent des broderies pour leurs modèles. Dans tous les cas, les arts nouveaux ont gagné et la broderie aussi.
> Voir les Photos Dimanche 29 Mai 2011, 14H 30
 
Le costume masculin à Alger durant la période Ottomane
Par Madame Aïcha Hanafi
Maître de Conférences à l’Institut d’archéologie, Université d’Alger II
Pour les spécialistes des civilisations, le costume est un des plus importants indicateurs de connaissance de l’état d’avancement ou de retard d’un peuple.

Le costume masculin à Alger durant la période ottomane ne se limitait pas à ses fonctions utilitaires (protection contre les éléments naturels) ou sociales (pudeur) mais s’inscrivait également dans une volonté d’apparence et d’embellissement de la personne.

Il comportait des styles particuliers destinés à faire valoir les différents attraits du corps. La plupart de ces vêtements étaient rehaussés de motifs et broderies divers réalisés au fil d’or, d’argent ou de soie.

> Voir les Photos Lundi 30 Mai à 15 h.
 
  Les broderies algériennes à l’époque ottomane
Par Madame Chérifa Tayene
Maître de Conférences à l’Institut d’archéologie, Université d’Alger II
Un véritable voyage dans la broderie algérienne du temps de la Régence d’Alger pour découvrir d’abord qu’il s’agissait d’une production strictement locale, et ensuite qu’elle renfermait une palette très riche et diverse de genres et de techniques. Quelles étaient les couleurs et matières utilisées ? Que signifient les dénominations poétiques de Ma’alka, Zellilej, Menezzel ou Metarha ? Quelles étaient leurs applications et supports ? Dans un monde de raffinement que même les personnes modestes partageaient, c’est tout un univers que se propose de dévoiler la conférencière, un monde dont nous profitons encore de l’héritage

> Voir les Photos Lundi 30 Mai à 16 h.
Les Expositions >
Les Conférences >
Les Animations >
Concours >
< Retour au Programme
 
femme algerie creation
Copyright © 2010 - 2011 Festival National de la création Féminine Algérie - Tous droits Réservés
Développé par bsa Développement